La simulation globale : enfin un Loft utile !

© Angelique ~ Licence Creative Commons

© Angelique ~ Licence Creative Commons

Cet e-Portfolio, s’il a été créé dans le cadre du Master AIGEME doit en dépasser le cadre et viser un public plus large. Mon objectif est donc d’enrichir tant que faire se peut cet outil-vitrine de mes expériences passées, celles en lien avec mes apprentissages actuels. 

A la croisée des cours de FLE D9CH2, D9CH3 et de sociolinguistique en didactique des langues, j’ai donc jugé bon d’insérer dans ce billet mon article pédagogique traitant des simulations globales et de l’approche actionnelle en didactique des langues. Cet article a été rédigé en 2004, dans le cadre de ma maîtrise de Français Langue Etrangère. 

Par ailleurs, cet article ayant été repris et cité dans de nombreuses sources du web et notamment dans certaines conférences de l’éminent Christian Puren, il fait partie intégrante de mon identité numérique.

La Simulation Globale : enfin un Loft utile !

Quitte à avoir des élèves enfermés dans une salle de classe à l’insu de leur plein gré comme dirait l’autre ou parce que c’est leur choix (voir l’opposition public captif / non captif) autant mettre en place une pédagogie version deuxième millénaire.
Lire la suite

Publicités

E-portfolio et Identité Numérique

cropped-fingerprintonpaper2.png

Je me souviens d’une citation qui m’avait particulièrement plu, de Gabriel Garcia Marquez : « J’ai appris que le monde veut vivre au sommet de la montagne sans savoir que le vrai bonheur est dans la manière de l’escalader. »

Ce e-portfolio sera mon cheminement vers la montagne. Un carnet de bord qui me permettra de visualiser au fur et à mesure le chemin parcouru, comme sur une carte. Point de départ, point d’arrivée, l’alpha et l’omega.

La particularité de cette carte, c’est que le chemin suivi ne pré-existe pas à celui qui l’emprunte. C’est celui qui chemine sur la route qui en crée les contours, en définit les lieux.

Je la visualise longue, escarpée, extrêmement riche, de belles rencontres (ça a déjà commencé!), gens croisés en chemin ou compagnons de route, qui donnent une direction, aident à aller jusqu’au bout, que l’on soutient. Mais surtout une richesse faite des savoirs, des connaissances, des compétences, que l’on acquiert chemin faisant.

Ce e-portfolio c’est aussi un herbier numérique, dans lequel je vais pouvoir collecter et organiser mes idées, trouvailles, pensées, articles, images, videos, au fil du temps… Un bric-à-brac organisé, un melting-pot rationnel.

C’est aussi une psyché à usage pédagogique qu’on oriente, selon le point de vue désiré : vers soi-même, vers les autres, vers le passé, le « déjà fait », ce qui m’a défini jusqu’alors, vers le présent, et vers l’avenir, « je suis un ingénieur pédagogique en devenir »…

Comme nous l’a dit Mme Muhlstein, le e-portfolio est une véritable carte de visite, qui permet avant tout de développer sa propre identité numérique professionnelle.

Ce e-portfolio se veut donc hybride : espace réflexif, espace créatif, espace de communication et vitrine sur le monde.