Bis repetita placent : il faut profiter des bonnes choses et reprendre de ce qu’on aime

Et voilà, le gong vient de retentir, c’est parti pour une 2ème année en terre d’Aigeme. Il me faut reprendre mon bâton de pèlerin, et continuer la route. Bon, je connais bien le territoire maintenant, même si avec la nouvelle habilitation et le remaniement des cours, le paysage a quelque peu changé et ouvert la voie vers de nouveaux espaces.

Il faut que je vous dise, un grand bouleversement est arrivé dans ma vie en fin d’année (universitaire) dernière : je suis tombée amoureuse. Non, je plaisante. J’ai décroché, à la fin de mon stage, un contrat de Responsable pédagogique chez CrossKnowledge-Wiley ! Mon but, en intégrant Aigeme, c’était de m’approprier les outils et les connaissances qui me permettraient ensuite -une fois le Master en poche- de travailler dans la formation à distance. L’heureux événement s’est produit plus tôt que prévu et s’est concrétisé d’une manière que je qualifierais de magique. En effet, il est bien rarissime vu la conjoncture actuelle que l’on transforme un poste de stagiaire en poste salarié. Ce vendredi 13 juin (mon dernier jour de stage), – comme quoi les vendredis 13 portent vraiment bonheur-, l’un des Directeurs Associés, Steve Fiehl m’a annoncé la bonne nouvelle. Et là, explosion de joie au milieu de l’Open-Space!

 

Bliss !

 

Donc, voilà, tout cela pour dire qu’être étudiant en Aigeme c’est dur, extrêmement dur (en tout cas nous l’année dernière on en a bavé !) mais que c’est aussi véritablement un sésame pour la suite, j’en suis un bon exemple !

Le revers de médaille pour moi, c’est évidemment le peu de temps que je vais pouvoir consacrer aux cours cette année ! Comme l’année dernière et encore plus intensément que l’année dernière (c’est possible ça, vous pensez ?), ça va être la course !

lievre-et-la-tortue

 

Travailler chez CrossKnowledge représente un investissement, qui empiète même sur les week ends ! Je vais donc me prévoir des plages de travail sur les heures de repas là-bas, pas le choix, et consacrer l’autre partie de mes week-ends aux travaux du master…il me reste quelques UE à valider et bien entendu le gros oeuvre à entamer (eh oui, sauf pour l’e-Portfolio, j’en suis au kilomètre zéro, comme les petits nouveaux de 1re année !:) : mémoire, rapport de stage, e-Portfolio.

Rendez-vous l’été prochain pour clôturer, je l’espère, ce chapitre. Et en attendant,  rien de tel qu’un peu de Pink Floyd pour se donner du courage ! Learning to fly…

Apprendre à apprendre à l’ère du numérique

SAVE THE DATE ! Monday, June 16

Apprendre à apprendre à l’ère du numérique

5ème édition des Lundis du Master 

Dans le cadre des Lundis du Master,  Noella Keye, Stéphanie Noirpoudre, Catherine Semer et moi-même sommes heureuses de vous convier à notre visioconférence !  Pour avoir toutes les infos, visitez  le blog de l’événement !

tumblr_n6le8kb5jL1tdyd1xo1_1280

 

La visioconférence qui a pour thème : « Apprendre à Apprendre, à l’ère du numérique », s’articulera autour de deux exposés, menés par des acteurs de la question, Jacques Rodet, consultant, formateur en FOAD et André Tricot, professeur en psychologie à l’ESPE de Toulouse.

Outre le fait de pouvoir nous rejoindre sur place, au 13 rue Santeuil à Paris (salle Las Vergnas), vous aurez la possibilité de nous suivre et de poser vos questions en direct, sur la plate-forme e-presence de Paris 3.

 

jacques

Jacques Rodet est le Président de la société JRODET CONSEIL.

Il intervient auprès de différentes entreprises et organisations en conseil et formation dans la détermination de leur offre e-learning.

Il est Maître de conférences associé à l’UVSQ où il enseigne la gestion de projet et l’animation de communauté en ligne.

Il intervient également dans plusieurs Masters et Licences professionnelles formant des acteurs du e-learning (scénarisation de dispositifs hybrides, ingénierie tutorale, conduite du changement).

Enfin, il est l’initiateur et l’animateur de t@d, le portail du tutorat à distance.

N’hésitez pas à suivre ses travaux sur son site web ou sur son blog.

 

 

tricot

André Tricot est chercheur au sein du « Laboratoire Travail et Cognition » dont il dirige l’axe “Apprentissages, Métacognitions et Motivations “.

Ses principaux domaines de recherches concernent les apprentissages et la recherche d’information avec des documents numériques, selon une approche cognitive et ergonomique.

Il s’intéresse également à la théorie de la charge cognitive et à l’ergonomie des Interactions Homme-Machine.

Pour connaitre ses derniers travaux, rendez-vous sur son site web, où vous pourrez les consulter en ligne.

Pour revivre la conférence comme si vous y étiez, c’est par ici ! Merci de cliquer sur l’image et insérez le mot de passe AIG1314 s’il vous est demandé.

lien vers la visio

7-10-2013

Le coup d’envoi est lancé ! Je sors de la réunion de pré-rentrée du Master, qui a eu lieu ce matin au sein de la Sorbonne-Nouvelle, ma fac de coeur. Après une licence d’anglais et une maîtrise de français langue étrangère made in Paris 3, me voilà de nouveau 13, rue de Santeuil, 10 ans plus tard…Rencontre en réel avec les responsables pédagogiques du master, Mme Muhlstein et Mme Chambat-Houillon, dont l’accueil a été extraordinaire. Nous nous sommes retrouvées en petit comité exclusivement féminin, une réunion caviar dans un petit boudoir numérique, qui sera désormais le lieu que nous occuperons chaque lundi.  Je retiendrai le mot d’ordre de Mme Muhlstein : « Prenez du plaisir! » Mais également cette encourageante métaphore, qui nous honore et nous fait du bien : « Vous êtes des Rolls ! « 

Alors, voilà, le groupe des Rolls est formé, et comme le dit si bien Isabelle, je suis la gardienne du Temple, puisque c’est moi qui, tous les lundis, ouvrirai la porte de notre Sanctuaire numérique. Ce regroupement des lundis me parait fondamental, pour la cohésion du groupe, pour la remotivation des unes et des autres lorsqu’elle sera nécessaire, pour l’échange et bien évidemment l’avancée de nos travaux communs.

Plus que quelques jours avant l’ouverture tant attendue de la plateforme de cours. Je commence déjà à prospecter pour trouver mon stage.  Idéalement, j’aimerais travailler sur l’aspect technique, manipuler le code HTML et CSS afin d’y apporter des ajouts ou des corrections, m’occuper de la maintenance de sites de e-formation, mais également faire de la veille et rédiger des contenus. Ca, c’est donc mon souhait au départ. L’avenir nous dira d’ici quelques temps si je garde ce cap ou si j’en change.